Nous joindre : 01 42 02 61 62 Espace clientPortail social

Définition et différences entre débit et crédit

Quelle est la différence entre débit et crédit ?

En comptabilité, chaque mouvement consigné dans une écriture comptable est compensé par un autre mouvement en sens inverse. Cette procédure d’enregistrement se fonde sur la comptabilité en partie double. Ainsi, chaque écriture dans un compte trouvera un enregistrement symétrique dans un autre compte. En résumé, tout montant inscrit au débit d’un compte doit être retranscrit au crédit d’un autre compte. Par convention, débit et crédit s’organisent respectivement dans la colonne de gauche et la colonne de droite. 

Définition comptable de débit et crédit

Lorsqu’on passe une écriture comptable, on enregistre au moins deux mouvements : un au débit et un autre au crédit. Les deux montants doivent s’équilibrer. Ce principe repose sur le mécanisme de la comptabilité en partie double. Par convention, le débit est placé à gauche et le crédit est placé à droite, qu’il s’agisse du grand-livre, de la balance générale ou des journaux.

Définition comptable de débit 

Dans le domaine comptable, le débit désigne les opérations que les tiers doivent à l’entreprise. Ainsi, lorsqu’un client effectue un paiement, l’opération sera portée dans la colonne débit du compte. Pour le bilan, le débit regroupe les créances sur les tiers ainsi que tous les actifs de l’entreprise. Dans le compte de résultat, le débit rassemble les charges.

Définition comptable crédit

En matière comptable, le crédit est utilisé pour enregistrer les obligations de l’entreprise envers des tiers, par exemple le paiement des fournisseurs. Pour le bilan, les crédits regroupent les dettes vis-à-vis des tiers ainsi que tous les passifs de l’entreprise. Dans le compte de résultat, le crédit rassemble tous les produits.

Débit et crédit dans la comptabilité

La comptabilité d’une entreprise enregistre des créances et des dettes. Ici, nous partons du principe que chaque opération génère une contrepartie, soit pour l’entreprise, soit pour un tiers. Pour enregistrer ces opérations, les comptables utilisent le principe de la comptabilité double. Les débits sont utilisés pour les charges et les transactions d’actif. Les crédits sont utilisés pour le passif, les produits, les profits et les opérations sur capitaux propres. Les débits sont utilisés pour l’actif, les charges. Ce qui est dû par l’entreprise est au crédit des écritures comptables. Ce que les tiers doivent à l’entreprise est au débit des écritures comptables.

Exemples de débit et crédit dans les écritures comptables

Pour illustrer notre explication, prenons un exemple. Le 5 juillet, la société A livre la société B pour 1 000 euros de marchandise. Lors de l’enregistrement comptable, le compte « vente de marchandises » est crédité de 1 000 euros.
Dans le même temps, on constate une créance sur la société B qui dispose d’un délai pour payer. On va donc débiter de 1 000 euros le compte 411 « client ». Lorsque la société A règle sa facture, l’opération est retranscrite comme suit :

  • La créance client est annulée. 
  • Le compte 411 « client » est crédité de 1 000 euros. 
  • Le compte 5112 « Chèques à encaisser » est débité de 1 000 euros.

Lorsque le chèque de 1 000 euros est encaissé, on solde le compte 5112 « Chèques à encaisser » et on débite le compte 512 « Banque » de 1 000 euros. Si la facture est réglée en espèces, il faut utiliser le compte 530 « Caisse ». Si le règlement est effectué par virement, il faut utiliser le compte 512 « Banque ». En cas de règlement par carte bancaire, il faut utiliser le compte 511 « Cartes de crédit ». 

Quelle différence entre débit, crédit, actif et passif ?

Dans le bilan comptable, l’actif et le passif apparaissent sous forme de 2 colonnes. L’actif est traditionnellement présenté dans la partie gauche du bilan. Le passif est présenté dans la partie gauche du bilan.

L’actif (l’actif immobilisé et circulant) regroupe tous les biens et tous les droits que détient l’entreprise. Il peut aussi bien s’agir de bâtiments, de créances, de matériel que de brevets déposés. 

Le passif (passif immobilisé et circulant) est composé des capitaux propres et des dettes. À l’inverse de l’actif, les éléments du passif ont une valeur économique négative (sortie de ressources). Les deux côtés du bilan doivent être équilibrés. L’actif doit toujours être égal au passif.

Depuis plus de 20 ans, Ex&Co accompagne les dirigeants des PME et les professions libérales dans la gestion de leurs activités au quotidien et lors de toute décision stratégique. Notre cabinet d’expertise comptable en ligne se tient à vos côtés et répond aux besoins de votre entreprise, qu’il s’agisse de comptabilité, de fiscalité, de droit, de ressources humaines ou de gestion patrimoniale.

Vous avez un projet de création d’entreprise ou vous souhaitez changer d’expert-comptable ? Contactez-nous !