Nous joindre : 01 42 02 61 62 Espace clientPortail social

Les solutions de financement des PME

Les solutions de financement des PME

Le manque de trésorerie constitue un obstacle au développement des PME. Il existe toutefois différentes solutions de financement à court terme ou à moyen terme auxquelles les entrepreneurs peuvent recourir. Les entrepreneurs ont souvent du mal à choisir la solution adaptée surtout quand l’entreprise se trouve en difficulté. 

Découvrez dans notre article les alternatives offertes aux entrepreneurs pour surmonter les crises et poursuivre leur activité. 

Avant de prendre une décision, le chef d’entreprise devra définir les besoins de sa structure. Une petite étude s’avère même incontournable avant d’opter pour un mode de financement. De plus, les modes de financement connaissent une évolution importante à cause du développement des fintechs et des intermédiaires financiers. À part les deux grandes catégories de solution de financement (court et moyen terme), il existe aussi des solutions innovantes afin de remédier aux limitations bancaires. 

Les modes de financement à court terme pour les PME

Le financement à court terme ne dépasse pas la durée de 1 an. Il devient indispensable lorsque le besoin en fonds de roulement est positif, c’est-à-dire que les dépenses sont supérieures aux recettes. Le rôle du financement à court terme consiste à financer les activités quotidiennes de l’entreprise en renforçant sa trésorerie. 

Voici quelques moyens de financement à court terme : 

Le crédit bancaire

Le crédit de trésorerie est la première alternative dès les premiers signes de difficulté financière. La banque offre trois types de solutions : la facilité de caisse, le découvert autorisé et le crédit à court terme :

  • La facilité de caisse constitue un moyen d’avoir un compte débiteur d’un montant généralement faible fixé préalablement par le chargé de la clientèle. Le recours à la facilité de caisse peut se faire dans un délai maximum de 15 jours dans le mois. Elle représente une solution pour faire face aux situations exceptionnelles. 
  • Le découvert autorisé permet aussi de disposer d’un compte débiteur sur une durée plus longue renouvelable. Il est intéressant si les besoins de trésorerie de l’entreprise deviennent réguliers. Le montant de ce découvert est calculé selon le chiffre d’affaires de l’entreprise. 
  • Le crédit à court terme correspond à des prêts permettant de régler des problèmes financiers spécifiques. En effet, il permettent de pallier à un décalage au sein du cycle d’exploitation ou une augmentation importante des activités de l’entreprise. Il en est ainsi du crédit de campagne. Ce dernier est destiné à financer la fabrication et la gestion des stocks en cas d’augmentation massive des ventes. 

Financement par mobilisation des actifs

À travers ce type de crédit, la banque accepte de régler à l’avance des ventes réalisées non encaissées par l’entreprise. Il n’est accordé que si le client est une entreprise ou une administration. 

Découvrez ces deux types de crédits : l’escompte, l’affacturage. Tous ces financements ont toujours un coût tel qu’une commission et un intérêt calculé différemment selon le type de crédit. 

  • L’escompte est une solution courante permettant de recevoir le paiement des effets de commerce avant l’échéance. Son montant ne doit pas dépasser le plafond fixé par le chargé de clientèle et dans la mesure où l’effet de commerce est validé par la banque. 
  • L’affacturage concerne surtout les PME qui vendent leurs prestations aux entreprises (B2B). Il consiste à céder les créances à un établissement partenaire de la banque afin de recevoir immédiatement le montant des factures. 

Les solutions de financements à moyen terme

Le financement à court terme permet de renforcer la croissance de l’entreprise et de booster les investissements comme les véhicules, les machines et réaliser des embauches. Nous avons sélectionné trois solutions les plus courantes : le prêt bancaire, le prêt à taux zéro et les alternatives innovantes. 

Le prêt bancaire moyen terme

À l’instar du crédit court terme, ce prêt est octroyé aux entreprises pour une période plus longue. Le délai de remboursement est fixé entre 1 à 7 ans. Cependant, le taux d’intérêt est plus élevé par rapport à un crédit court terme. Le coût de ce crédit supplémentaire inclut l’agios, les frais de dossier et les commissions. 

Le prêt à taux zéro pour l’innovation de BPI France

Ce prêt est accordé aux PME ayant un effectif de moins de 250 salariés. Ces dernières doivent être porteuses d’un projet technologiquement innovant ou un projet de développement et recherche avec des réelles perspectives de commercialisation. L’objectif étant d’offrir des aides financières aux entreprises innovantes et de recherche. Les subventions sont fixées entre 50 000 € à 3 000 000 €. 

Les alternatives de financement innovantes pour les PME

Désormais, les entrepreneurs ne sont plus obligés de recourir aux établissements bancaires pour financer leurs activités. En effet, L’accroissement du nombre de start-ups entraîne aussi une multiplication des solutions de financement. Il ne faut pas non plus oublier les aides et les subventions de l’État pour les petites entreprises. Le secteur bancaire ne détient plus le monopole en la matière. Découvrez ci-dessous trois modes de financement innovants qui connaissent un succès auprès des PME : le crouwdlending, le crowdfunding et les contrats de développement innovation :

  • Le crowdlending : il consiste à effectuer une levée de fonds auprès des particuliers ou d’entreprises qui veulent participer à un projet. Il s’agit d’un placement financier qui ne requiert pas de garantie durant une période déterminée avec des résultats attendus. Son taux élevé est un réel inconvénient.
  • Le crowdfunding ou financement participatif : il permet aux particuliers de faire des dons pour un projet d’entreprise via des plateformes en ligne. Les dons n’ont pas de contrepartie. Cependant, les particuliers peuvent demander un cadeau en échange des sommes ou bien s’associer au projet pour avoir des actions. 
  • Les contrats de développement Innovation sont des aides financières destinées aux PME qui proposent des projets innovants dans le secteur IT ou industriel. L’obtention dépend de la taille et du chiffre d’affaires de l’entreprise. En effet, il faudra remplir aussi d’autres conditions à savoir une existence de trois ans avec de bonnes conditions financières. 

Face à la variété de financements, l’entreprise pourra faire appel à un expert pour l’accompagner dans les démarches nécessaires selon le mode de financement choisi.

Le cabinet Ex&Co peut vous accompagner tout au long de votre croissance afin de vous aider à choisir les meilleures solution de financement pour votre entreprise. Nos experts-comptables ont plus de 20 ans d’expérience dans l’accompagnement des PME.